Les premiers pas de makanai cosme

Un environnement rude à l'origine d'un savoir-faire

Fondé en 1899, à Kanazawa dans la préfecture d’Ishikawa (sur la côte ouest du Japon), c'est sous la contrainte d’un environnement hostile, chaud et mal ventilé que les ouvrières des ateliers de feuilles d’or ont ressenti le besoin de créer des soins cosmétiques adaptés à leur environnement de travail.

Aplanis jusqu’à 10 000 fois sa taille initiale, l’or est travaillé depuis des siècles dans les ateliers de feuilles d’or. Cependant, les conditions extrêmes imposées par l'environnement de travail devenaient problématiques pour les ouvrières qui y travaillaient.

Des cosmétiques testés et approuvés par les femmes de makanai

Déterminées à conserver une belle peau en toutes circonstances, les ouvrières des ateliers de feuilles d’or deviennent des sources d'inspiration à travers toute la ville de Kanazawa. C’est leur teint sublime, leur motivation et leur bonne humeur qui ont forgé leur légende.

Après plusieurs tentatives, et de nombreux essais sur leur propre peau, les ouvrières ont rassemblé leurs connaissances acquises depuis un siècle pour fonder leur propre gamme de cosmétiques. Elles sont ainsi devenues des pionnières en matière de cosmétiques artisanaux. 

Un teint translucide, l’assurance d’une peau sans imperfections leur redonnait confiance et leur permettait d’apprécier d’autant plus leurs jours de congé, et leurs sorties.

100 ans plus tard. La fondation de makanai cosme 

« La recette-miracle » de makanai cosme est le résultat d'une accumulation, d'une compilation de connaissances acquises au fil des siècles par les travailleuses.

La détermination des ouvrières des ateliers de feuilles d'or à conserver une belle peau envers et contre tout les a poussées à poursuivre leurs recherches. Le résultat :  des cosmétiques naturels efficaces et respectueux de la peau.

100 ans après sa création, makanai cosme continue d’utiliser des produits d’origine naturelle fiables, dans ses cosmétiques.

※L’atelier de feuille d’or Yoshitaka a malheureusement fermé ses portes en 2005. Cependant makanai cosme reprend la suite et poursuit ses recherches pour proposer des produits toujours plus fiables.

100 ans plus tard. La fondation de makanai cosme 

Au premier regard, on pourrait croire que le « lapin makanai » qui sert de logo est en train de battre du mochi (une pâte de riz gluant servant à la confection de pâtisserie). Mais il est en réalité en train de battre le précieux métal qui sert à la fabrication de la feuille d’or.